À quoi servent

les ampoules connectées ?

À éclairer et enjoliver la maison, bien sûr. Mais aussi à magnifier ou diffuser sa musique, sécuriser la maison, et même faire des économies… Pleins feux sur 6 usages des lampes connectées.
Sur le marché des objets connectés pour la maison, les ampoules dites intelligentes sont en pleine lumière. D’après le cabinet d’études spécialisé Gfk, l’éclairage connecté représentait à peu près un cinquième du total en 2015.
Pourquoi ce succès ? Sans doute pour deux raisons principales. Primo, leur achat n’est pas trop contraignant : rien n’oblige à changer tout son éclairage d’un coup. Et la plupart des consommateurs commencent effectivement par un pack de deux, trois ou quatre ampoules. Secundo, ces ampoules… permettent de faire bien autre chose qu’éclairer. La preuve, avec ces 6 idées (brillantes !) pour tirer le meilleur parti de ces luminaires nouvelle génération.

1. À créer des ambiances complètement personnalisées

Pourquoi se contenter de blanc lorsqu’on peut jouer avec 16 millions de couleurs ? C’est bien sûr la première application à laquelle on songe lorsque décide de se procurer des ampoules connectées signées Philips (Hue), Awox, Belkin ou encore Lifx. Ces éclairages d’un genre nouveau permettent en effet de choisir la teinte de blanc (plus ou moins « chaude » ou « froide », c’est-à-dire avec davantage de jaune ou de bleu), d’accéder à tout le spectre de couleur imaginable sur certains modèles, et de varier l’intensité de la lumière diffusée.
Mais ce n’est pas tout : grâce à l’application sur tablette ou smartphone qui pilote ces lampes, vous pouvez créer des scénarios. Dans chacune des pièces où sont installées vos ampoules intelligentes, vous pouvez préprogrammer plusieurs ambiances lumineuses : cosy dans le salon, brillante dans le bureau, tamisée pour bouquiner dans la chambre, etc. Une fonctionnalité encore plus impressionnante lorsque vous utilisez, au lieu d’une ampoule, un ruban LED comme le Lightstrip de Philips ou le StripLED d’Awox : fixés sur un pan de mur ou derrière un mur, ils diffusent une lumière indirecte du plus bel effet.
Enfin, sachez que plusieurs applications pour mobile vont encore plus loin. Hue TV permet par exemple de « synchroniser » vos éclairages avec les tonalités du film que vous regardez à la télévision.

2. À se réveiller en douceur

Pas du matin ? Les fabricants d’objets connectés sont déjà bien présents sur le créneau des aides au sommeil. Entre le réveil olfactif Sensorwake qui vous sort du lit avec une bonne odeur de chocolat, de pain grillé ou d’expresso, le HugOne de Sevenhugs qui analyse tous les paramètres (température, cycles de sommeil, etc.) pour mieux dormir, les solutions ne manquent pas.
Mais une « simple » ampoule connectée bien programmée peut suffire à vous réveiller en douceur avec un allumage doux et progressif, par exemple. L’idéal ? Créer un scénario de réveil à base de lumière bleue, pour que le corps ait l’impression d’être tiré du sommeil par les rayons du soleil… Certaines sont d’ailleurs spécialement conçues pour cela. Comme Holi Sleep Companion, et son programme d’endormissement et réveil zen, ou l’Aroma Light couplée avec un diffuseur d’huiles essentielles.

3. À profiter au mieux de votre musique

Une petite fête chez vous ? Laissez tomber les boules à facettes et les encombrants racks de spots. Avec les applications Hue Disco (compatible avec la gamme d’éclairage connecté de Philips) ou Light DJ (qui fonctionne aussi avec les ampoules de Lifx), la solution est toute trouvée. Ces deux programmes « entendent » la musique que vous diffusez grâce au microphone de votre téléphone, et se chargent de faire varier les couleurs et les intensités de vos ampoules en fonction. Ambiance discothèque garantie !
Et pourquoi s’arrêter là ? Awox, le spécialiste de l’ampoule « deux en un », a eu l’idée d’intégrer dans sa Striimlight un… haut-parleur qui va diffuser le son issu d’un smartphone ou d’une tablette, tout comme la Pulse de Sengled. Pas de quoi remplacer un système hi-fi connecté puissant, mais bien pratique pour sonoriser une pièce.

4. À rendre votre maison plus sûre

Les ampoules connectées rendent donc la maison plus agréable et plus fun. Elles peuvent aussi concourir à la rendre plus sûre. C’est en tous cas le pari de la plupart des constructeurs, qui ont imaginé utiliser l’éclairage pour minimiser à la fois le risque de cambriolage, et celui d’incendies. Première approche : simuler votre présence grâce à l’allumage des ampoules. Loin de chez vous, vous pouvez par exemple programmer la mise en service de certaines ampoules au coucher du soleil, comme si vous étiez là, et dissuader ainsi les visiteurs indésirables…
Deuxième option, proposée par des fabricants comme Awox avec sa Safe Light ou Bell and Wyson : des ampoules avec détecteur de fumée intégré. Plus besoin de fixer au plafond cet appareil désormais obligatoire, c’est l’éclairage qui s’en charge, et en profite pour vous envoyer une alerte sur smartphone en cas de départ de feu.
Troisième possibilité : le « dialogue » entre l’ampoule et un autre appareil de sécurité. Les ampoules Hue de Philips peuvent ainsi être programmées pour virer au rouge (une teinte visible même dans une pièce enfumée) si le détecteur de fumée Nest Protect capte une fumée suspecte. Cet engin, qui surveille aussi le taux de monoxyde de carbone, peut là encore faire virer au rouge l’éclairage : un vrai travail d’équipe, d’autant plus intéressant que ce gaz toxique n’a aucune odeur, et se révèle donc fort dangereux…

5. À améliorer votre connexion

Grandes surfaces, murs et plafonds épais… Parfois, une seule box d’accès à internet ne permet pas de diffuser le Wi-Fi dans toute la maison. Si cela peut déjà se révéler ennuyeux lorsqu’on veut simplement utiliser son ordinateur, sa tablette ou son smartphone à l’autre bout de chez soi, le problème devient franchement gênant au fur et à mesure que les objets connectés s’installent. Sans accès au réseau, ces derniers deviennent effectivement inutiles…
La solution ? Installer à des endroits stratégiques des amplificateurs Wi-Fi (aussi appelés répéteurs) pour capter le signal de la box et en étendre la portée. Là encore, l’approche « deux en un » de fabricants comme Awox ou Sengled offre une alternative maligne. Car certains de leurs produits (respectivement la Striimlight Wi-Fi pour le premier et la Boost pour le second) proposent justement cette fonctionnalité.

6. … et à faire des économies par-dessus le marché

Des économies, avec des ampoules dont les premiers prix ne descendent pas sous la barre des 20 euros, et frisent parfois les 100 euros pour les grands modèles d’extérieur ? A long terme, oui. D’abord parce que toutes ces lampes sont des LED. Elles remplacent les traditionnelles ampoules à filament (interdites dans l’Union Européenne depuis 2012), et elles sont beaucoup plus efficaces : à luminosité équivalent, une LED demande 6 à 7 fois moins de puissance. Et sa durée de vie équivaut à 4 fois celle d’une lampe fluocompacte, 20 fois celle d’une halogène.
Mais l’intérêt de l’éclairage connecté ne réside pas uniquement là. Vous avez oublié d’éteindre en partant ? Via l’application qui le pilote, vous pouvez le couper à tout moment. Mieux encore : à terme, couplée à des détecteurs de présence, ces lampes intelligentes s’éteindront d’elles-mêmes dans les pièces vides. Pas anodins, lorsqu’on sait que l’éclairage représente 12% de la consommation électrique en France…

Encore besoin de nos lumières ? Découvrez nos services d’installation et d’initiation pour profiter de votre éclairage connecté
> <
Rappel gratuit dans les 2hRappel gratuit
dans les 2h