4 objets qui aident à « cocooner »

Plus de confort, moins de contraintes : du sol au plafond, du lit au salon, voici 4 familles d’objets connectés qui adoucissent la vie domestique.
La maison ? C’est sans doute là que l’intérêt des objets connectés semble le plus évident. Un chauffage mieux régulé donc moins coûteux, des lumières qui créent des ambiances bien à vous, la musique que vous aimez là où vous voulez l’écouter… Avec l’Internet des Objets, l’heure est clairement au cocooning. Alors, quels objets peuvent vous apporter un peu de douceur dans ce monde de brutes ?

Au lit, l’essor des « coach dodo »

Nous passons en moyenne un tiers de notre vie à dormir, et on sait combien un sommeil de qualité influe sur notre humeur, notre énergie, notre santé… Pas étonnant donc, que les concepteurs d’objets connectés s’y intéressent.
Ce qu’ils proposent ? Des ampoules malignes qui créent le meilleur environnement pour vous endormir en douceur ou vous réveiller du bon pied, comme le Sleep Companion de Holi, basé sur des conclusions scientifiques étonnantes : loin d’exciter, la lumière rouge est propice à l’endormissement, alors que le « simulateur d’aube » de la start-up favorise un spectre bleu. Autres « coach dodo » intéressants, l’analyseur de sommeil (mesure des cycles, des conditions de température et d’humidité de la chambre…) hugOne de Sevenhugs, et le réveil Sensorwake qui vous sort des bras de Morphée avec celui des 7 parfums que vous préférez : croissant ou pain grillé, expresso ou chocolat, bord de mer, menthe ou herbe coupée.

Au sol, le robot qui fait le ménage à votre place

Programmable et autonome l’aspirateur robot était déjà une belle invention pour tous ceux que le ménage rebute. Le principe ? Plutôt simple. Capable de passer sous les meubles, d’éviter les obstacles, voire d’apprendre petit à petit à cartographier votre chez-vous, ce petit engin se déplace tout seul. Et fait la poussière dans les moindres recoins. La nouvelle génération, comme les D3 et D5 de Neato bénéficient en plus d’une connexion Wi-Fi. L’intérêt ? Pouvoir se passer des menus de l’aspirateur (pas toujours très pratiques…) pour le programmer via son smartphone. Et même lancer un nettoyage même lorsque vous êtes loin, si par exemple vous recevez du monde à l’improviste.

 

Dans l’air, le ventilateur qui assainit

Il y a plus de 30 ans, James Dyson inventait justement l’aspirateur sans sac. Il a pris un peu de hauteur ces dernières années : Dyson conçoit aussi des ventilateurs et purificateurs d’air aussi design qu’innovants. La preuve avec son dernier-né, le Pure Hot+Cool Link. Comme son nom l’indique, il chauffe, rafraîchit et surtout purifie l’air, le tout en étant pilotable et programmable à distance grâce à l’application Dyson Link. Plutôt intéressant puisque l’on sait que l’air de nos maisons est entre deux et cinq fois plus pollué que l’extérieur ! Capable de détecter et de capturer automatiquement les odeurs et les composants toxiques, il élimine selon Dyson 99,95% des allergènes et polluants. Et vous informe en temps réel sur la qualité de votre atmosphère intérieure.

Où vous voulez, la prise qui connecte tout

Rendre plus intelligent l’appareil de votre choix ? C’est à cela que servent les prises connectées, qui constituent en quelque sorte le « kit de démarrage » de l’Internet des Objets. Pour quoi faire ? Allumer et éteindre à distance une lampe afin de simuler votre présence pendant vos vacances, par exemple. Ou économiser l’énergie en éteignant vraiment les appareils qui continuent à consommer de l’électricité en veille (comme les téléviseurs). Voire encore rallumer un radiateur quelques heures avant de rentrer à la maison. Ce ne sont que quelques exemples des services que peuvent rendre les prises intelligentes proposées par des marques comme Myfox, Devolo, Awox ou Belkin.

 

> <
Rappel gratuit dans les 2hRappel gratuit
dans les 2h